Mondorient Express (24 septembre – 1er octobre)

 -  -  7


C’est l’heure de faire le point sur l’ac­tua­lité de la se­maine au Moyen-Orient.

 

Israël/Iran

À l’occasion de son discours devant l’Assemblée générale des Nations unies, le Premier ministre israélien, Beyamin Netenyahou s’est fait remarquer. Tout d’abord par l’absence de joutes verbales l’opposant à Mahmoud Abbas, président de l’autorité palestinienne, en perte de vitesse. Il a surtout accusé Téhéran de poursuivre son programme nucléaire. Photos et coordonnées GPS à l’appui, il a cherché à démontrer l’existence d’un nouveau « site de stockage atomique secret » iranien, avant de menacer Téhéran : « Ce que l’Iran cache, Israël trouvera », a-t-il déclaré.

 

Iran

La haute représentante européenne pour la diplomatie, Federica Mogherini, a annoncé la naissance, lundi 24 septembre, à New York, d’une entité permettant de commercer avec l’Iran. Une nouvelle qui envoie un signal fort à Washington : celui de la volonté de l’UE de préserver l’accord international sur le nucléaire malgré la menace des sanctions américaines qui continue de peser sur les entreprises. Selon Federica Mogherini et Mohammad Javad Zarif (ministre iranien des affaires étrangères), cette entité doit « faciliter les transactions financières légitimes » avec le pays. Si le but est bien de contourner les sanctions de Washington, le projet reste pour le moment flou. Les responsables européens parlent de plusieurs mois avant sa mise en œuvre. Plus d’informations sur ce lien.

 

Turquie

Jeudi 27 septembre, le président turc, Recep Tayyip Erdogan était en visite en Allemagne. Une visite d’État qui laissait entrevoir une possible normalisation des relations entre les deux pays, qui n’ont cessé de s’effriter ces derniers mois. La mine peu réjouissante du président allemand Frank-Walter Steinmeier ainsi que l’absence de nombreuses personnalités politiques (Angela Merkel notamment) au dîner entre les deux homologues montrent à quel point le climat reste tendu entre les deux pays. Le président turc continue de reprocher à l’Allemagne son silence lors de la tentative de putsch de juillet 2016, tandis que Berlin critique la « dérive autoritaire » du président turc. Il faut tout de même noter que cette visite est la première d’un président turc en Allemagne depuis celle d’Abdullah Gül, en 2011.

 

Yemen

L‘ONG Human Rights Watch a publié un rapport ce mardi 25 septembre, faisant état de l’utilisation systématique de la torture de la part de groupes armés houthies. Aussi, les autorités houthies, soutenues par l’Iran, auraient « illégalement détenu des personnes, soit pour extorquer de l’argent à leurs familles, soit pour les échanger contre d’autres personnes détenues par des forces opposées ». L’ONG a documenté 16 cas où ces abus auraient été commis. Elle profite également de la publication de ce communiqué pour pour demander au Conseil des droits de l’homme de l’Organisation des Nations unies de renouveler le mandat d’un groupe d’experts sur le Yémen, chargé d’enquêter sur les abus commis par toutes les parties en conflit.

 

Décès

Antoine Sfeir, journaliste français d’origine libanaise et spécialiste du monde arabe, est mort dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre à l’âge de 70 ans. Né en 1948 à Beyrouth d’une famille chrétienne maronite, il commence sa carrière de journaliste à L’Orient le Jour en 1968 avec la chronique hebdomadaire « Le jour des jeunes ».  En juin 1976, pendant la guerre du Liban, il est enlevé et torturé pendant sept jours par une milice du front de libération de la Palestine. Un drame qui a donné lieu au livre Le jour où ma vie s’est arrêtée. Il quitte alors le Liban et vient s’installer en France où il collabore avec plusieurs médias, parmi lesquels La Croix, Le Figaro, Le Point ou encore Le Pèlerin. Il fonde en 1986 Les Cahiers de l’Orient et publie de nombreux essais sur le monde arabo-musulman qui font de lui un expert reconnu de la région.

 

L’histoire de la semaine

Samedi 30 septembre, le Real Madrid a suscité de vives critiques de la part des responsables israéliens. Selon le quotidien sportif pro-Real Marca, photo à l’appui, le club a accueilli, dans son stade Ahed Tamimi, icône de la résistance palestinienne, après avoir passé huit mois en prison pour avoir giflé deux soldats israéliens. La jeune femme, âgée de 17 ans a posé avec le maillot du Real Madrid, accompagnée de la légende du club et directeur des relations institutionnelles Emilio Butragueno. Le club n’a pour autant pas souhaité communiquer à ce propos sur les réseaux sociaux.

 

7 recommended
124 views
bookmark icon