Mondorient express (27 mars – 2 avril)

 

Une nouvelle semaine riche en événements au Moyen-Orient. Pour s’informer ou réviser, voici le condensé de l’actualité des 7 derniers jours, pays par pays.

 

Israël / Palestine

Premier établissement de colonie accepté par le gouvernement depuis presque 25 ans. C’est inédit depuis la signature des accords d’Oslo en 1993. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a autorisé l’établissement d’une nouvelle colonie en Cisjordanie, dans la vallée de Shilo, près de Naplouse. Sa construction était une promesse faite à la quarantaine de familles délogées de l’ancienne colonie d’Amona, démantelée en février. Paris a dénoncé un « développement extrêmement préoccupant » qui « risque d’aggraver les tensions sur le terrain ». Quant au secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, il s’est dit « alarmé par cette action qui mine la solution à deux États ».

Trouver ici la carte du découpage de la Cisjordanie

Sommet de la Ligue arabe : unité derrière la Palestine. Les dirigeants de la Ligue arabe étaient réunis à Amman, en Jordanie pour discuter de la création d’un État palestinien. Le roi Abdallah de Jordanie et le président palestinien Mahmoud Abbas se déplaceront à Washington mercredi 5 avril. Devant le Président Donald Trump ils dénonceront les tentatives d’expansion des colonies israéliennes et la volonté du gouvernement de Benyamin Netanyahou d’ouvrir la mosquée Al-Aqsa, située à Jérusalem, aux non-musulmans.

Syrie

Un barrage comme champ de bataille. Inquiétudes autour du barrage de Tabqa, qui menace de s’écrouler sous les mortiers et les bombes. Il se situe sur l’Euphrate, à une quinzaine de kilomètres de Raqqa, capitale syrienne de l’Organisation État islamique. L’édifice hydraulique est le théâtre d’affrontements entre combattants kurdes et djihadistes alors que chaque camp contrôle une berge. « En cas de dommage sur le barrage, prévient l’ONU, les conséquences humanitaires seraient catastrophiques avec des inondations à grande échelle sur Raqqa et sur la province de Deir Ezzor. »

Irak

Mossoul : des frappes belges font polémique. Le 17 mars dernier, des frappes de la coalition internationale menée par les États-Unis ont visé le quartier d’Al-Jadida. Ce qui ressemble à une vraie bavure aurait fait « plus de 130 victimes civiles » selon le gouverneur de la région de Mossoul Nawfal Hammadi. Et d’après le député écologiste belge Wouter De Vriendt, c’est bien la Belgique qui en serait à l’origine. Le parquet fédéral de Bruxelles a ouvert une enquête préliminaire sur deux « incidents potentiels », comme il les qualifie.

Pour aller plus loin sur le concept de « dommages collatéraux », l’article de Mondorient : Le conflit syrien, entre maux douloureux et mots apaisants.

Mort du numéro deux de l’Organisation État islamique. Numéro 2 de l’organisation djihadiste et « ministre de la guerre », Ayad al Djoumaïli a été tué dans une frappe aérienne samedi 1er avril. D’autres dirigeants de l’OEI ont péri dans ce bombardement près de la frontière avec la Syrie. Jeudi dernier, c’est une « équipe multimédia » chargée de la propagande qui a été éliminée dans le même secteur. Le chef du califat Abu Bakr Al-Baghdadi devra trouver un nouvel adjoint. Lui-même n’a plus donné de signes de vie depuis plus d’un an. Il aurait fui Mossoul et se cacherait dans le désert selon l’armée irakienne.

Iran

La République islamique répond aux sanctions financières américaines par… des sanctions financières. Pour le symbole, le gouvernement iranien a décidé de sanctionner quinze entreprises américaines. Leur point commun ? Elles commercent toutes avec Israël. Et c’est justement la justification de ces sanctions avancée par le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif. Il les accuse de vendre des armes « utilisés contre les Palestiniens » ou encore « d’acheter et de vendre des logements dans les colonies situées dans les territoires occupés » palestiniens.

Bahreïn

Les États-Unis livreront-ils les chasseurs F16 à Bahreïn? Dix-neuf chasseurs F16 pour presque 5 milliards de dollars. C’est l’accord que l’administration Obama avait décidé de geler l’an dernier. Manama était alors accusé de violations des droits de l’Homme à l’encontre des opposants chiites du régime. Mais le nouveau secrétaire d’État américain Rex Tillerson a décidé une fois nommé de relancer la vente. Cette fois-ci, aucun effort ne devrait être demandé à l’émirat en terme de droits de l’Homme…

A lire, l’article de Mondorient : Bahreïn: théâtre de la lutte irano-saoudienne.

L’histoire de la semaine

Le premier marathon de l’histoire de Téhéran. 42,195 kilomètres sous la chaleur et la pollution de la capitale iranienne. Des coureurs de plus de 30 pays différents s’élanceront le 7 avril prochain pour finir devant la Azadi Tower (photo). C’est le premier marathon dans la mégalopole de 11 millions d’habitants, plutôt habituée aux matchs de football et de volley-ball, ou encore aux compétitions de lutte. Cette course évoquera aux cinéphiles le film du réalisateur iranien Madjid Madjidi,  Les Enfants du ciel.