Mondorient Express (17 octobre – 23 octobre)

 -  -  3


[sgmb id=”1″]

Une nouvelle semaine riche en événements au Moyen-Orient. Pour s’informer ou réviser, voici le condensé de l’actualité des 7 derniers jours par Mondorient, pays par pays.

Irak 

La bataille de Mossoul sera longue : Lundi 17 octobre, à l’aube, une offensive conjointe des forces irakiennes et des peshmergas a été lancée pour reprendre Mossoul, fief irakien de l’Organisation État islamique (OEI) depuis 2014. Soutenue par la coalition internationale, l’armée irakienne a annoncé samedi avoir repris la ville chrétienne de Qaraqosh. Les différentes forces anti-OEI se trouvent à quelques kilomètres de Mossoul. Pour le ministre de la Défense français Jean-Yves le Drian : « C’est une bataille qui va être longue. C’est une ville d’un million et demi d’habitants, c’est donc une affaire de longue durée, plusieurs semaines, peut-être des mois. »

Kirkouk cible de l’Organisation État islamique : A 180 km au sud-est de Mossoul, c’est la ville de Kirkouk qui a été le théâtre vendredi d’une attaque des djihadistes de l’OEI. Le bilan est lourd : 46 morts, principalement des membres des forces de sécurité irakienne. Du côté des assaillants on dénombre 48 tués.

 Pour aller plus loin : 

Les forces en présence dans la bataille de Mossoul (L’Orient-Le Jour)

Bataille de Mossoul : quels enjeux stratégiques ? (IRIS)

The liberation that awaits Mosul (Middle East Eye)

Syrie

Trêve de courte durée à Alep : Trois jours, c’est le temps qu’a tenu la trêve humanitaire décrétée par la Russie et le régime syrien. Samedi, les bombardements ont repris sur Alep et de violents combats ont éclaté. L’ONU, qui avait demandé la prolongation du cessez-le-feu jusqu’à lundi, n’a pu évacuer aucun blessé des zones rebelles.

Liban

La fin du blocage pour la présidence ? Saad Hariri a rencontré, jeudi 20 octobre, Michel Aoun pour lui annoncer son soutien afin de briguer le poste de président du Liban. Michel Aoun est pourtant l’allié du Hezbollah, lui-même ennemi politique du Courant du futur de Saad Hariri. Ce soutien de l’ancien premier ministre sunnite pourrait débloquer la vacance à la tête de l’État qui dure depuis mai 2014. Le prochain vote de la chambre des députés aura lieu le 31 octobre.

Pour aller plus loin :

Liban : le soutien de Saad Hariri à Michel Aoun synonyme de séisme politique (Middle East Eye)

Hassan Nasrallah (chef du Hezbollah) : le soutien de Hariri à Aoun « ouvre concrètement la voie à la tenue de l’élection présidentielle » (L’Orient-Le Jour)

Yémen

Reprise des bombardements de la coalition militaire arabe : La trêve mise en place mercredi au Yémen n’aura pas été respectée. Dimanche 23 octobre à l’aube, les bombardements de la coalition militaire arabe dirigée par l’Arabie saoudite ont repris. Les houthistes et le gouvernement d’Abd Rabo Mansour Hadi soutenu par la coalition militaire s’accusent mutuellement de violation du cessez-le-feu. Le conflit au Yémen a fait presque 7 000 morts.

Égypte

Condamnation confirmée pour Mohamed Morsi : La justice égyptienne a confirmé samedi 22 octobre, la condamnation de l’ancien président islamiste Mohamed Morsi à une peine de 20 ans de prison pour meurtre de manifestants. La Cour de cassation le juge responsable des affrontements meurtriers qui ont eu lieu devant le palais présidentiel en 2012 entre ses opposants et ses soutiens.

L’histoire de la semaine

Cinq ans après Kadhafi, le chaos. C’était il y a déjà cinq ans. Le 20 octobre 2011, huit mois après le début de la révolte en Libye, le « guide de la révolution libyenne » était lynché par des rebelles près de Syrte. En 2016, c’est cette même ville qui sera le théâtre de l’émergence de l’Organisation État islamique en Libye. Le pays est aujourd’hui divisé entre le Parlement de Tobrouk à l’est et le gouvernement de Fayez el-Sarraj à Tripoli.

3 recommended
17 views
bookmark icon